OTÁZKY A ODPOVĚDI

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?
| Nezařazené

La toxoplasmose est une maladie provoquée par le protozoaire parasitique toxoplasma. On distingue plusieurs types de la toxoplasmose. La toxoplasmose aigüe se développe entre la première et la troisième semaine après l’infection et dans la majorité des cas, elle ne provoque aucun symptôme. Parfois, ces symptômes rappellent une maladie infectieuse standard : par exemple, les ganglions au niveau du cou et sous la mâchoire deviennent souvent plus grands. Chez les personnes avec des troubles graves de l’immunité (par exemple chez des malades atteints du SIDA ou chez des patients greffés), même une infection plus ancienne et latente peut se réactiver et atteindre le cerveau, ce qui peut être fatale (la mortalité est beaucoup plus haute dans les cas de la réactivation de la toxoplasmose latente que dans les cas de la toxoplasmose aigüe). Chez les autres personnes, l’infection aigüe disparaît dans quelques mois et la maladie se transforme en une toxoplasmose latente, ce qui est le type le plus fréquent. Pendant ce dernier, les malades ont dans leur sang des anticorps IgG contre la toxoplasma, et donc ils ne peuvent pas s’infecter de nouveau. Le parasite dans sa forme végétative se trouve dans les organes (par exemple dans le cerveau), les muscles ou les testicules. Le type le plus sournois est la toxoplasmose congénitale. Celle-ci concerne des femmes qui contractent la toxoplasmose durant la grossesse (ce qui n’arrive que très rarement) et la maladie se transmet de la mère au fœtus. Dans le premier trimestre de la grossesse, la probabilité de la transmission d’une infection récemment attrapée est à peu près de 15 %, les conséquences peuvent toutefois être graves (allant jusqu’à l’avortement, naissance d’un enfant avec une malformation congénitale, hydrocéphalie, microcéphalie). Si la mère contracte la toxoplasmose durant le troisième trimestre, le risque de la transmission au fœtus monte jusqu’à 70 %, mais les conséquences sont moins graves : il s’agit le plus souvent de l’inflammation de la rétine. Les médecins peuvent réduire le risque de transmission au fœtus et de sa malformation en prescrivant à la femme enceinte et au nouveau-né infecté des médicaments contre la toxoplasmose aigüe. Le dernier type de l’infection est la toxoplasmose oculaire. Celle-ci est dans la majorité des cas une conséquence de la toxoplasmose congénitale. L’inflammation de la rétine peut être répétitive et peut mener jusqu’à la perte de vision.

Navigace:

Následující otázka: » »

» Návrat na seznam otázek «

» Návrat na hlavní stranu «

Předchozí otázka: « «